Du kikongo au shimaore en passant par le français